Learning centre : la solution idéale pour les usagers des bibliothèques universitaires ?

Les bibliothèques universitaires accueillent étudiants, chercheurs et professeurs afin de leur offrir un espace de travail et de source informationnelle en cohérence avec leurs besoins. Mais aujourd’hui, dans un monde où l’information tend vers sa dématérialisation serait-il venu l’heure pour les bibliothèques universitaires d’évoluer et de proposer un nouveau type de service : les learning centres ?

Les learning centres

Le terme « learning centre » est apparu en Angleterre fin des années 2000[1]. Ce terme désigne un type bien particulier de bibliothèques universitaires proposant des services enrichies par rapport à celles-ci.

Aujourd’hui, les learning centres se définissent comme étant “des lieux de rencontre autour des savoirs, appuyés sur une bibliothèque « hybride » qui mêle papier et numérique. L’infrastructure, les services et les compétences rassemblées permettent d’optimiser l’accès à la connaissance, y compris à distance“[2].
Les learning centres ne se confinent plus simplement au domaine des études supérieures, mais s’ouvrent également au public et aux entreprises. C’est par exemple le cas du Grimm-Zentrum à Berlin qui, grâce à sa localisation en centre-ville, ne se consacre pas uniquement aux domaines de la recherche et de l’éducation, mais aussi au grand public.

Il est important de garder en tête qu’un learning centre demande beaucoup d’énergie de la part du personnel qui doit s’investir dans le projet. Un projet aussi important que la création d’un learning centre, demande une bonne base managériale. En effet, le rôle des bibliothécaires va évoluer, voir être tout à fait nouveau. Pour appréhender au mieux le changement, il est important de comprendre et d’évaluer les besoins en personnel. Il faut donc fixer les nouvelles tâches qu’apporte un learning centre afin de voir s’il faut recruter du personnel en conséquence pour certains éléments ou voir à proposer des formations aux bibliothécaires afin de faire évoluer leur compétence et les faire correspondre aux attentes du projet[3]. Dans le cas des learning centres, il est important d’avoir une personne qui puisse faire l’intermédiaire entre la bibliothèque et les différents services pédagogiques afin d’avoir une vision égale, globale et unitaire pour aller dans la même direction et aider au mieux les étudiants.

Les différentes missions des learning centres[4] se présentent comme ceci :

  • Une mission documentaire : offre variée et abondante de collections, c’est-à-dire, papier et électronique ;
  • Une mission d’apprentissage des technologies : offre de ressources et d’équipements informatiques et audiovisuels, assortis d’une assistance et permettant une production multimédia ;
  • Une mission pédagogique : formation, cours en ligne… ;
  • Une mission sociale : carrières, conseil financier, compétences scolaires… ;
  • Une mission culturelle :  expositions, débats, vulgarisation scientifique.

Les learning centres se démarquent des bibliothèques universitaires par leur architecture pensée pour être en adéquation avec le concept de 3e lieu. Ils tentent de séduire les étudiants en proposant des services ou des espaces de travail qui correspondent à des profils spécifiques[5]. Ainsi, dans le learning centre de Lille en France (Liliade) des salles de travail  individuel ou pour le travail de groupe sont proposées, des auditoires sont disponibles et les espaces sont adaptables en fonction des demandes des visiteurs[6].

Aux alentours de la Belgique

Allemagne

Le Grimm-Zentrum, learning centre de Berlin,  propose 1 200 espaces de travail qui se destinent aux étudiants de l’université de Berlin. L’espace de ce learning centre a été imaginé autour d’un axe central afin de faciliter l’orientation des usagers, alors que l’édifice propose une salle de lecture imposante en son centre[7]. Le learning centre propose à ses usagers plus de 2,5 millions de livres sur les disciplines humaines, sociales et des sciences économiques. La particularité de ce learning centre vient de ses horaires élargis[8]. Bien que le Grimm-Zentrum est ouvert au grand public, il ne propose que très peu d’activités pour ses usagers (seulement un petit évènement tous les deux mois)[9].

ANDREAS LEVERS “Grimm-Zentrum” ©VIVRE À BERLIN. 

France

En France, on peut retrouver Lilliad, un des learning centres les plus importants du pays qui se trouve  au sein de l’université de Lille. Il est ouvert à l’enseignement supérieur, à la recherche, aux entreprises et acteurs de l’innovation ainsi qu’à l’enseignement secondaire et au grand public.

Les objectifs principaux de ce learning centre sont de développer l’esprit d’innovation, les rencontres, la créativité et la diffusion des savoirs.

AUER WEBER “Lilliad” © Archimag

Il se compose de trois grands espaces : 

  • Un pôle évènementiel, où sont organisées des conférences. Il est composé d’un amphithéâtre et d’un hall évènementiel où  sont également organisées des expositions.
  • Le xperium, qui se dédie à la recherche, est un espace inspiré de l’Experimentarium de l’ULB et du Laboratoire de Merlin à Rennes. Différentes ambiances coexistent, comme par exemple, des espaces  à dimension pédagogique où des activités pour des classes d’enfants peuvent être organisées. Cet espace se destine aussi au partage de connaissances. 
  • La bibliothèque, qui propose 80 000 documents rangés par secteurs disciplinaires, ainsi que divers fonds et collections concentrés sur l’innovation et les loisirs. Ses documents sont mis à disposition en version papier et électronique. Le learning centre offre 49 salles de travail de groupe éparpillées dans le bâtiment. Elle propose différentes quantités de place, variables de salle en salle (4 à 20). Les salles peuvent être réservées en ligne et équipées d’outils informatiques tels que des écrans interactifs, possibilités de visioconférence et autres dispositifs[10].

Plus particulièrement en Belgique

Si on trouve des learning centres un peu partout dans le monde avec chacun leurs spécificités propres, on est en droit de se demander ce qu’il en est au sein de la Belgique et quelle est la situation des learning centres chez nous ?
Pour commencer, nous pouvons citer l’université de Leuven qui possède son propre learning centre du nom de “Leercentrum Agora”[11].

EDLL “Leercentrum Agora” © HLN

D’un point de vue architectural, on  peut le diviser en trois “aires” différentes tes[12] :

  • Des salles pour les travaux groupés, réunions et autres travaux collaboratifs. 
  • Des salles silencieuses destinées aux travaux individuels avec des espaces malléables.
  • Des salles informatisées proposant du matériel permettant de réaliser des capsules vidéos en groupe, des meetings en ligne, l’utilisation d’écrans interactifs et de logiciels professionnels.  

Le learning centre propose donc des services informatiques en mettant à disposition du public des logiciels et autre matériel technologique, mais également des services d’impressions lasers ou d’affiches.

En Belgique, on retrouve également l’université de Mons qui a investi dans l’aménagement de nouveaux locaux à Charleroi afin d’y développer un learning centre. Ce learning centre est le premier du Hainaut et il n’en est encore qu’à ses débuts (une quarantaine de places pour 1000 documents). L’objectif principal de cet espace est que les étudiants viennent travailler en autonomie, mais restent malgré tout encadrés, et puissent bénéficier d’une aide pour leur recherche[13]. Le Learning Centre travail étroitement avec la bibliothèque permettant aux usagers d’avoir toujours facilement accès à cette dernière.

Pour l’instant, l’espace sert principalement de salle de cours à pédagogie évolutive, se caractérisant par des salles de classe plus petites permettant aux professeurs de mieux cadrer les étudiants dans leurs travaux.

Le learning centre a pour ambition de s’ouvrir à un plus large public que les étudiants, le but étant que cela devienne un réel espace de travail, d’apprentissage et de travail collaboratif.

Enfin, l’université de Louvain-la-Neuve propose 5 learning centres[14] : 3 à Louvain (dont un ouvrira ses portes en 2022), un à Mons et un à Woluwe. Chaque learning centre propose des services ou des activités différentes, mais toutes ont pour objectif la réussite des étudiants et de mettre en relation ces derniers avec les acteurs de la recherche ainsi que les nouvelles pédagogies.

UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LOUVAIN “Learning Center Montesquieu” © UCLOUVAIN

L’université a aussi mis en place des locaux destinés aux étudiants appelés “learning labs” qui consiste à l’aménagement de locaux qui invitent à l’interactivité sous toutes ses formes, grâce à un équipement High Tech et à une configuration modulable[15]

Observable à Amsterdam aujourd’hui

L’université d’Amsterdam est en cours de réalisation d’un learning centre. Cela n’empêche pas la bibliothèque de la faculté d’économie et de la faculté des sciences sociales et comportementales appelée Library Learning Centre Roeterseiland Campus de déjà proposer des débuts de learning centre[16]. Le problème est que l’espace disponible est actuellement plutôt restreint et que pendant la période d’examen les portes sont fermées aux élèves extérieurs à ses deux facultés. L’agencement n’est alors pas réellement pensé pour un Learning Centre. Il y a certes un restaurant, de grands espaces de travail avec 1240 places (qui ne représente qu’une petite partie des étudiants de l’université), mais pas plus de 2 salles à projet peuvent être réservées une semaine à l’avance et 21 salles utilisables sous réservation le jour même.

Est-ce qu’il est temps de proposer une évolution aux bibliothèques universitaires vers des Learning Centre ?

Premièrement, il est important de noter que les learning centres gardent une certaine base des services proposés par les bibliothèques universitaires. Il existe une frontière encore abstraite entre les deux, car certaines bibliothèques universitaires proposent déjà des services apparentés à des learning centres. Là où certains nommeront learning centre un endroit où l’on peut simplement réserver des salles. Et d’autres encore fusionnent les deux services. 

D’un point de vue général les learning centres se veulent aller plus loin dans le concept de troisième lieu en proposant des espaces flexibles, et des espaces de développement de l’apprentissage. Il existe même des learning centres qui ont atteint une autre extrémité et qui vont jusqu’à proposer une alternative aux systèmes éducationnels.

Certains learning centres offrent d’autres horaires, activités, conférences, différents services qui permettent un autre apprentissage. De plus en plus d’universités s’ouvrent aux learning centres, en construisent. Cela prouve qu’aujourd’hui on tend plus en plus à cette évolution qui veut que là ou la bibliothèque n’était qu’un espace de documentation, les learning centres offrent un accompagnement, une mise à disposition ‘pratique’ d’outils et des services visant à la réussite des étudiants. Les learning centres ne se limitent pas à un schéma de construction, il s’adapte en fonction de ses publics ce qui explique la grande variété de ses derniers.


Sources

[1] ENSSIB (ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES SCIENCES DE L’INFORMATION ET DES BIBLIOTHÈQUES). Learning center. ENSSIB : école nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques [en ligne]. 24 février 2015 [consulté le 10 mars 2020]. Disponible sur le Web : <https://www.enssib.fr/le-dictionnaire/learning-center>

[2] LA HALLE AUX SUCRES. Learning Center, un mode d’accès contemporain à la connaissance. Learning Center Ville Durable [en ligne]. 10 avril 2017 [consulté le 10 mars 2020]. Disponible sur le Web : <http://www.learningcenters.nordpasdecalais.fr/ville-durable/fr/quest-ce-quun-learning-center>

[3] CAISSE DES DÉPÔTS – CONFÉRENCE DES PRÉSIDENTS D’UNIVERSITÉ. Mettre en place un learning center : enjeux et problématiques. Rapport d’études – mai 2011 [en ligne]. ENSSIB, mai 2011 [consulté le 10 mars 2020]. Disponible sur le Web : <https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/49519-mettre-en-place-un-learning-center.pdf>

[4] JOUGUELET, Suzanne. Les learning centres : un modèle international de bibliothèque intégrée à l’enseignement et à la recherche [en ligne]. Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 2009 [consulté le 18 mars 2020]. Disponible sur le Web : <https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/48085-learning-centres-les-un-modele-international-de-bibliotheque-integree-a-l-enseignement-et-a-la-recherche.pdf>

[5] BÉRUBÉ, Martin. Learning center – innovation ou évolution des bibliothèques universitaires ? [en ligne]. 6 février 2018 [consulté le 10 mars 2020]. Disponible sur le Web : <http://www.rebicq.ca/learning-center-innovation-ou-evolution-des-bibliotheques-universitaires/>

[6] UNIVERSITÉ DE LILLE. Présentation de Lilliad Learning Center Innovation [en ligne]. 2017 [consulté le 9 mars 2020]. Disponible sur le Web : <https://www.abd-bvd.be/wp-content/uploads/docmoment-122017-Laurent-Matejko.pdf>

[7] DUDLER, Max. Jacob & Wilhelm Grimm Library by Max Dudler [en ligne]. 28 janvier 2018 [consulté le 6 avril 2020]. Disponible sur le Web : <https://www.youtube.com/watch?v=12MqnB7iWcg>

[8] RTL RADIO CENTER BERLIN GMBH. Jacob-und-Wilhelm-Grimm-Zentrum. top10berlin [en ligne]. 16 octobre 2015 [consulté le 6 avril 2020]. Disponible sur le Web : <http://www.top10berlin.de/en/cat/leisure-258/winter-activities-2408/jacob-und-wilhelm-grimm-zentrum-3036>

[9] @GRIMMZENTRUM. Jacob-und-Wilhelm-Grimm-Zentrum. Facebook [en ligne]. 2009 [consulté le 6 avril 2020]. Disponible sur le Web : <https://www.facebook.com/grimmzentrum/events>

[10] UNIVERSITÉ DE LILLE. Présentation de Lilliad Learning Center Innovation [en ligne]. 2017 [consulté le 9 mars 2020]. Disponible sur le Web : <https://www.abd-bvd.be/wp-content/uploads/docmoment-122017-Laurent-Matejko.pdf>

[11] KU LEUVEN. AGORA Learning Centre [en ligne]. 4 septembre 2013 [consulté le 10 mars 2020]. Disponible sur le Web : <https://www.youtube.com/watch?v=pViPBYglJ4g>.

[12] KU LEUVEN BIBLIOTHEKEN. Leercentrum Agora. Ku Leuven [en ligne]. 24 juin 2018. [Consulté le 10 mars 2020]. Disponible sur le Web : <https://bib.kuleuven.be/agora/home>

[13] BUSINARO, Catherine, SCILLIA, Jonathan et DANIELE, Frédérique. Learning Centre – Charleroi [en ligne]. 31 mai 2016 [consulté le 10 mars 2020]. Disponible sur le Web :<https://www.youtube.com/watch?v=2Lg8Tiz59VQ>

[14] LES BIBLIOTHÈQUES (BIUL). Learning Centers. UCLouvain [en ligne]. 2020 [consulté le 6 avril 2020]. Disponible sur le Web : <https://uclouvain.be/fr/bibliotheques/learning-centers.html>

[15] UCLOUVAIN. Learning Labs & Learning Centers. UCLouvain [en ligne]. 7 décembre 2019 [consulté le 1 avril 2020]. Disponible sur le Web : <https://uclouvain.be/fr/universite-numerique/learning-centers-learning-labs.html>

[16] UNIVERSITEIT VAN AMSTERDAM. Library Learning Centre Roeterseiland Campus [en ligne]. 2 juillet 2019 [consulté le 10 mars 2020]. Disponible sur le Web : <https://uba.uva.nl/en/locations/library-learning-centre-roeterseilandcampus.html>