La bibliothèque publique d’Amsterdam (OBA)


La bibliothèque publique d’Amsterdam (OBA) fut inaugurée en 1919. Elle vient donc de célébrer son centenaire. L’institution inclut actuellement 27 établissements parmi lesquels l’OBA Oosterdok qui est la bibliothèque centrale ainsi que 26 autres bibliothèques ou points de prêts localisés à Amsterdam et dans ses environs. L’OBA compte aujourd’hui 177 000 membres et accueille 3,5 millions de visiteurs annuels ainsi que 1,3 million d’utilisateurs de services en ligne. Le nombre de prêts annuel est de 3 millions environ. Les infrastructures de l’OBA dans ses différentes implantations permettent l’organisation de 7000 activités par an. Il s’agit de conférences, de workshops, des forums, mais aussi des représentations théâtrales et quantité d’autres animations culturelles. L’OBA assure sa visibilité par sa présence sur de nombreux médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram). [1]

© Openbare Bibliotheek van Amsterdam, Ceinturion, 2007.

L’épicentre culturel et éducatif d’Amsterdam est le nouveau bâtiment de l’OBA Oosterdok qui a été inauguré le 7 juillet 2007. Il est l’œuvre du bureau d’architecte Coenen & Co et a été conçu pour maximiser l’impression d’espace et de lumière. [2] Il se situe sur une ile surnommée « l’Ile de la connaissance » à proximité de la Gare Centrale d’Amsterdam. Il offre une superficie de 28 000 m², répartis sur 10 étages dont 7 sont dédiés aux collections. On y trouve un café, un restaurant et même un théâtre. Sur les différents étages, on compte pas moins de 1000 places assises, dont 225 postes de travail équipés de pc connectés, et un Wifi gratuit est disponible dans tout le bâtiment. Les collections représentent 8 km de rayonnage en salle et 25 km en magasin. Le catalogue et les bases de données sont consultables via 25 ordinateurs répartis sur les différents étages. L’organisation de forums et de congrès peut se dérouler grâce aux 6 salles de réunion et à un auditoire. Des parkings voitures et vélos sont également prévus. [3]


La gestion du fonctionnement d’une telle infrastructure entraîne des coûts considérables. Le rapport annuel [4] fournit des données chiffrées à ce sujet. Le montant des dépenses annuelles avoisine les 36 millions d’euros. La plus grande partie sert à rémunérer le personnel (43 %). Les charges d’hébergement comprennent les loyers et les charges, ils comptent pour 32 % des dépenses. Le montant des rentrées avoisine quant à lui les 31 millions d’euros. Les subsides en sont le poste le plus important (89 %). Les subsides communaux sont les principales rentrées, suivis des subsides provinciaux et nationaux. Les contributions des membres (cotisations), les recettes administratives (amende de retard) et les autres rentrées n’interviennent que peu dans le bilan. Elles constituent l’autofinancement de l’OBA (11 %), ce qui est inférieur à ce qui est souhaité dans la politique culturelle nationale (15 %) [5]

© Dépenses annuelles de l’OBA, Régis Paumen, 2020.

Les missions

Les missions de l’OBA se basent sur la wet stelsel openbare bibliotheekvoorzieningen [Loi sur les bibliothèques publiques] dont les piliers sont l’indépendance, la fiabilité, l’accessibilité, la pluriformité, et l’authenticité. 

L’OBA définit, donc,  ses missions par trois grands axes : 

  • « Inspirer tous les habitants d’Amsterdam à continuer d’apprendre » en étant attentif à chaque tranche d’âge de la population, en mettant en avant les nouvelles technologies, et en étant particulièrement attentif aux personnes ayant des difficultés avec la langue ou les technologies.
  • « Rendre la connaissance, la culture et l’information disponible et accessible » en rendant gratuit l’accès aux plus de sources possibles, en étant disponible sept jours sur sept, et en offrant un service optimal sur place ou en ligne. 
  • « Stimuler la réflexion, la rencontre et  l’implication dans la ville et le quartier » en étant un lieu de diversité, en accentuant des thèmes sociaux (santé, autonomie…) et en travaillant avec des organisations et des groupes du quartier. [6]

Les outils

Nous avons pu interroger les bibliothécaires de l’OBA afin de savoir quels types d’outils ils utilisaient. La bibliothèque emploie comme SIGB le logiciel V-Smart. La classification utilisée est la classification SISO (Schema voor de Indeling van de Systematische catalogus in Openbare bibliotheken)  pour les ouvrages documentaires. Cette classification est employée dans de nombreuses bibliothèques publiques néerlandophones tant aux Pays-Bas qu’en Belgique. Seules les monographies pour les enfants ne suivent pas cette classification, mais sont rangées par thèmes comme l’aventure, la magie… Au niveau de la description catalographique, l’OBA ne s’en charge pas directement, mais les reçoit du Nederlandse Centrale Catalogus qui suit la norme ISBD. En ce qui concerne le thésaurus employé pour l’indexation, nous avions contacté le NCC, lequel ne nous a malheureusement pas répondu. Nous ne disposons donc pas de cette information. [7] [8]

Les services proposés

Les services de l’OBA ont comme objectif de valoriser : « […] l’éducation, la participation, la découverte et l’apprentissage de la culture […] » [9]. Ces services sont proposés pour toucher différents publics.  Ils assurent l’accessibilité à la connaissance et l’information. Certains services sont payants. 

Les services proposés par la bibliothèque publique d’Amsterdam sont les suivants :

  • Le service clientèle : Il a pour mission de répondre aux questions des usagers.
  • Le service de prêts : Il se charge des transactions auprès des lecteurs.  La carte dont disposent les lecteurs donne accès à toutes les bibliothèques du réseau OBA. Cela favorise l’échange de collections entre bibliothèques.
  • Le service de prêts à domicile : Il apporte les documents au domicile des usagers qui en ont fait la demande. 
  • Le service en ligne : Il permet l’accès à un catalogue regroupant les collections des 26 bibliothèques du réseau OBA et au site internet de l’OBA. Il donne accès à de nombreuses ressources en ligne.  Ce service en ligne se nomme ABA. 

Les offres en ligne proposées aux  adultes : le service en ligne pour les adultes propose des documents audio, des podcasts, des documents numériques, des journaux.  Les adultes peuvent également faire une visite en ligne d’un musée. Le service en ligne donne accès à des rediffusions de concert, des entretiens littéraires menés par Margot Dijkgraaf ou encore de la chaîne YouTube de l’OBA. [10]

Les offres en ligne proposées à la jeunesse : comme pour les adultes, il propose des documents audio et numériques, des livres imagés. D’autres offres en ligne comme « Junior Einstein » et « Yoleo ». « Junior Einstein » permet aux enfants abonnés à l’OBA de travailler certaines matières de l’école à la maison en vue de réussir leur test. Quant à « Yoleo », il motive les jeunes à aimer lire. [11]

L’OBA permet à ses membres et aux publics non inscrits,  via son application « ThuisBieb », d’emprunter des ouvrages numériques pour petits et grands. Pas moins de 100 e-books se trouvent sur cette application nationale. Elle est téléchargeable sur tablettes et sur smartphone. [12]

  • Le service de communication : Il est responsable de la communication avec la presse lorsque c’est nécessaire.
  • Le service des activités/animations : Il propose des animations et activités tout au long de l’année telle que OBA Study Share (il s’agit d’aider les étudiants dans leurs études. Les étudiants peuvent venir de 10 h 15 à 13 h et de 13 h à 16 h 30) l’heure du conte (invite les enfants à venir écouter des histoires amusantes), Boekstart (lecture aux bébés). Ce service organise également des rencontres et des débats. [13]

Des activités vont davantage cibler un public spécifique. Par exemple, un bénévole vient apporter à domicile les ouvrages désirés aux personnes à mobilité réduite. Une activité propose de briser la solitude des personnes âgées du quartier en créant du lien. Une aide est apportée aux personnes analphabètes. [14]

Le service collecte : il a été créé pour la  période de confinement. Tous les usagers ayant un abonnement valide peuvent faire appel au service collecte. Une fois par mois, les usagers peuvent emprunter cinq ouvrages de leur choix. L’OBA Oosterdok et l’OBA Watelanplein mettent à disposition les documents demandés. L’OBA espère avoir plus de points de collecte. Ce service fonctionne en trois phases pour l’usager : l’inscription, la réception du mail (les documents demandés sont prêts) et le retrait des ouvrages. [15] Avant la pandémie de COVID-19, l’OBA avait prévu de nombreux évènements pour cette année 2020, mais ils ont tous été annulés. Durant cette crise sanitaire, l’OBA a mis à disposition un forum de questions/réponses pour les usagers qui s’interrogent sur les services qu’ils peuvent encore utiliser. Comme vu ci-dessus, le service de collecte a été organisé pour que les usagers aient encore accès aux collections non numériques. Une autre conséquence du confinement est que tous les ouvrages en prêts ont été prolongés jusqu’au déconfinement. Sur le site de l’OBA, les bibliothécaires adaptent leurs activités pour la jeunesse et les adultes. Par exemple, des activités comme « Le coin lecture » et « Bereslim » habituellement payantes sont gratuits durant trois semaines. [16]

Les publics

L’OBA est une bibliothèque publique accueillant donc un large panel d’usagers. Parmi ceux-ci la bibliothèque opère une distinction d’âge (enfants, jeunes, adultes, personnes âgées), d’origine sociale ou culturelle (immigrants, niveau de scolarité…), linguistique (néerlandophones, non néerlandophones…)… Face à ces différents publics, elle se veut la plus ouverte possible à leurs besoins et tente de toucher toutes les catégories au travers de sections spécialisées (équivalent FLE, jeunesse…), d’animations spécifiques (animations jeunesse, apprentissage de la langue), de rencontres avec des personnes se rendant peu physiquement à la bibliothèque (rencontre dans des homes, lectures en crèche ou dans les écoles, présences de bénévoles dans les quartiers…) ou encore, d’adaptations du bâtiment (salles d’étude, EPN, accès pour les PMR…). Encore récemment, la bibliothèque réfléchissait à comment accueillir les personnes porteuses d’un handicap mental. Ces différents choix effectués par la bibliothèque prouvent une volonté d’inclusion sociale d’une part, et de création d’un véritable troisième lieu d’autre part. [17]

Les collections

Le catalogue de l’OBA comporte environ 1,3 million de documents. L’OBA étant une bibliothèque publique il y a des fictions et des documentaires. Il y a une section jeunesse et une section adulte. Il y a beaucoup de types de documents différents : des livres, des CDs, des DVDs, des audiobooks… mais aussi des partitions, des jeux vidéos, des ebooks… [18] Les usagers ont également accès à des milliers de journaux et magazines en 60 langues différentes via le PressReader disponible sur les ordinateurs de l’OBA. [19]  Une des particularités de l’OBA est son nombre de collections spéciales.

On peut y trouver :

  •  une collection sur la ville d’Amsterdam composée de plus de 2500 documents (livres, journaux, DVDs, diapositives). Celle-ci n’est pas empruntable, mais des copies de certains documents sont disponibles au prêt.
  • une collection de Boudewijn Büch sur les bibliothèques, elle contient environ 250 documents sur entre autres la BNF, la Library of Congress, la bibliothèque d’Alexandrie…
  • une partie de la collection sur l’Inde à l’époque coloniale d’Hella Hasse. Les documents sont consultables sur demande.
  • une collection sur la vie et l’œuvre de l’auteur Gerard Reve. Elle est composée de manuscrits originaux, de correspondances, d’archives d’images et de sons… mais aussi d’objets comme ses lunettes et étonnamment des reliques telles que des touffes de cheveux ou des rognures d’ongles. 
  • une collection par et sur Spinoza gérée par le Cercle Spinoza d’Amsterdam. 
  • une collection de documents jeunesse de 1650 à nos jours (livres, albums, magazines…). Une partie de cette collection a été numérisée et est disponible en ligne.
  • une collection de partitions de musique de salon pour différentes formations, celles-ci ne sont pas empruntables, mais peuvent être photocopiées.
  • une collection de l’European Piano Teachers Association. [20]

Sources

[1] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Over de OBA [en ligne]. [s. d.]. [Consulté le 23 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/oba/over-de-oba.html

[2] PAUL, Joost, BERGE HENGOUWEN, Frank van, MULDER, Hugo et PUTTEN, Tait van der. New Amsterdam Public Library (Openbare Bibliotheek Amsterdam). Dans : Proceedings of the International FIB Symposium [en ligne]. Boca Raton, Florida : CRC Press, 2008, p. 737‑742. [Consulté le 10 mars 2020]. ISBN 978-0-415-47535-8. Disponible à l’adresse : http://www.abece.com.br/web/restrito/restrito/Pdf/CH109.pdf. Event: International FIB Symposium

[3] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Over de OBA [en ligne]. [s. d.]. [Consulté le 23 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/oba/over-de-oba.html

[4] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. OBA bestuurverslag 2018 [en ligne]. Rapport annuel. Amsterdam : Stichting Openbare Bibliotheek Amsterdam, [s. d.]. [Consulté le 1 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/dam/bestanden/jaarverslagen/oba-jaarverslag-2018.pdf

[5] BLIN, Frédéric. Les bibliothèques en Europe : organisation, projets, perspectives. Paris : Editions du Cercle de la Librairie, 2013. Bibliothèques. ISBN 978-2-7654-1368-4. Bibliothèque de l’Iessid 025A HAQ R

[6] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. OBA beleidsvisie 2019 – 2022 [en ligne]. [S. l.] : Openbare Bibliotheeek van Amsterdam, 2018. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/dam/bestanden/jaarverslagen/obabeleidsvisie20192022.pdf

[7] VAN DE LAAR, Ton. Openbare Bibliotheek van Amsterdam. 9 avril 2020

[8] SISO [en ligne]. [S. l.] : [s. n.], 1 juillet 2014. [Consulté le 15 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://nl.wikipedia.org/w/index.php?title=SISO&oldid=41621653. Page Version ID: 41621653

[9] BONNET, Vincent et JACQUET-TRIBOULET, Amandine. Les Bibliothèques publiques aux Pays-Bas. [en ligne]. 1 janvier 2008. [Consulté le 23 avril 2020]. Disponible à l’adresse : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2008-01-0057-011

[10] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Online aanbod voor volwassenen [en ligne]. [s. d.]. [Consulté le 30 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/actueel/Online/online-aanbod-voor-volwassenen.html

[11] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Offre en ligne pour les jeunes et les jeunes [en ligne]. [s. d.]. [Consulté le 30 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/actueel/Online/online-aanbod-voor-jeugd-en-jongeren.html

[12] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Le ThuisBieb: une application pleine de livres électroniques pour tout le monde [en ligne]. 2020. [Consulté le 29 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/nieuws/de-thuisbieb–een-app-vol-e-books-voor-iedereen.html

[13] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Les activités [en ligne]. 2020. [Consulté le 22 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/oba/amsterdam-public-library/activities.html

[14] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Onze projecten [en ligne]. [s. d.]. [Consulté le 30 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/oba/fondsenwerving/onze-projecten.html

[15] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Fermé [en ligne]. 2020. [Consulté le 23 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/actueel/gesloten.html

[16] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Online [en ligne]. 2020. [Consulté le 30 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/online.html

[17] OPENBARE BIBLIOTHEEK AMSTERDAM. OBA bestuurverslag 2018 [en ligne]. Rapport annuel. Amsterdam : Stichting Openbare Bibliotheek Amsterdam, [s. d.]. [Consulté le 1 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/dam/bestanden/jaarverslagen/oba-jaarverslag-2018.pdf

[18] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Uitleg catalogus [en ligne]. [s. d.]. [Consulté le 23 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/collectie/uitleg-catalogus.html

[19] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. PressReader [en ligne]. [s. d.]. [Consulté le 23 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/collectie/databanken/pressreader.html

[20] OPENBARE BIBLIOTHEEK VAN AMSTERDAM. Speciale collecties [en ligne]. [s. d.]. [Consulté le 23 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.oba.nl/collectie/speciale-collecties-OBA.html