Musée maritime National des Pays-Bas

Nous allons dans cet article vous présenter le Scheepvaartmuseum d’Amsterdam, nous commencerons par aborder l’histoire de la création du musée pour nous concentrer ensuite sur la bibliothèque et les différents aspects liés à celle-ci tels que son public et ses objectifs, sa collection et la gestion de ses fonds ainsi que le rôle et le profil des bibliothécaires qui y travaillent.

Origine et historique

Republiek aan Zee , S.d. © Scheepvaartmuseum Amsterdam

Le musée maritime national, appelé Scheepvaartmuseum en néerlandais, est situé dans le port d’Amsterdam. Il contient l’une des plus grandes collections maritimes au monde avec environ 400.000 pièces comprenant entre autres des peintures, modèles de navires, instruments de navigation et cartes du monde.

Il fut fondé en 1916 par l’association Nederlandsch Historisch Scheepvaart Museum et c’est en 1975 qu’il devint un musée national et les collections gérées jusqu’alors par l’association du musée maritime sont prêtées à l’État. L’association a depuis lors pour tâche de récolter des fonds pour accroître ses collections.

L’institution a changé à de nombreuses reprises de dénominations du fait notamment de sa privatisation en 1997 par le gouvernement, les collections ont alors été données à la fondation Nederlands Scheepvaartmuseum Amsterdam.

Le bâtiment où le musée a pris place depuis 1973 date du milieu du XVIIe siècle, durant l’âge d’or du port d’Amsterdam qui était alors le plus grand port au monde.

Sa bibliothèque est donc une bibliothèque nationale spécialisée dans le domaine maritime. Elle est l’une des bibliothèques les plus importantes tant au niveau national qu’international de par l’importance qualitative et quantitative de ses collections. Une partie importante des collections renvoie à l’histoire des navigations au XVIIe siècle, période que les néerlandais considèrent comme étant leur âge d’or ! Grâce à leur essor maritime, les Pays-Bas sont devenus une puissance mondiale ainsi qu’un important foyer artistique et intellectuel.

Elle est accessible gratuitement 5 jours par semaine. Elle dispose d’une salle de lecture et d’étude où les volumes et périodiques datant d’après 1850 sont consultables uniquement sur place. Les étudiants et chercheurs scientifiques peuvent demander à consulter des objets des collections et ils ont la possibilité de commander des photos de ces objets de la collection qui sont envoyées sous forme de fichier numérique. Quant à la collection d’ouvrages anciens elle peut être consultée sur rendez-vous. Des prêts sont toutefois accordés pour des expositions.

Public et objectifs

Le public de la bibliothèque du musée Maritime d’Amsterdam possède divers profils : ils sont universitaires, chercheurs, écrivains, généalogistes ou encore chercheurs amateurs. La bibliothèque ne propose pas de service de prêt à ses usagers mais celle-ci prête des documents pour des expositions extérieures au musée.

La bibliothécaire responsable se charge de la documentation et de la gestion de la collection de livres. De plus, elle oriente les chercheurs et les visiteurs vers les publications et les ressources en fournissant des informations en lien avec les objets du musée tout ceci lors d’un rendez-vous. Par ailleurs, les bibliothécaires exercent un travail de connexion entre les objets et les documents écrits qu’ils exercent en plus de la tâche première qui est de donner des renseignements sur les livres disponibles dans les collections. Les bibliothécaires guident les usagers, car ceux-ci prennent comme point de départ la bibliothèque pour débuter leurs recherches. Ce rôle est exercé à plusieurs niveaux, aussi bien pour guider les chercheurs que pour guider les 13 bénévoles prêtant leur aide.

Ensuite, les missions de cette bibliothèque sont d’acquérir, rendre accessibles leurs ressources et donner accès à des informations complémentaires aux activités se déroulant au sein du musée. Les rôles des bibliothécaires sont également importants en vue de la bonne gestion de la bibliothèque du musée, car ceux-ci sont les spécialistes du fonds documentaire. Ils analysent les besoins de leur public et font en sorte de le rendre autonome au sein des collections. De plus, les bibliothécaires sont de véritables médiateurs entre les connaissances et les usagers.

Entre autres, les bibliothécaires fournissent des informations à ceux qui en ont besoin c’est-à-dire les conservateurs, les éducateurs, les visiteurs du musée, etc. et ils gèrent un espace physique de recherche et de communication. Les informations accumulées dans un musée concernent surtout les collections. Les bibliothécaires peuvent apporter leur contribution par exemple aux pratiques de catalogage des objets du musée par leur expérience ; ils aident à concevoir des méthodes de catalogage, d’indexation et de structuration de l’information sur les collections notamment dans le cas des pratiques numériques.

Les bibliothécaires de musée participent de plus en plus à des projets de numérisation des collections et de fonds. Le but étant de donner davantage d’accès à l’information du musée. Ils sont de plus en plus attentifs aux nouvelles pratiques technologiques pour s’ouvrir vers l’extérieur. Les bibliothécaires travaillent donc pour contribuer au développement du musée tout en apprenant à collaborer avec l’ensemble du personnel. Ils s’adaptent donc aux besoins du musée d’un point de vue documentaire.

Le personnel

il y a non seulement des bibliothécaires, mais aussi beaucoup de bénévoles qui travaillent dans la bibliothèque du musée maritime.

Lors de la préparation de l’article, nous avons alors posé la question à l’institution, quel est la formation, leur parcours professionnel du personnel . Et est ce qu’il sont spécialisé dans les sciences navales. Quels sont leurs atouts pour travailler dans cette bibliothèque spécialisée

Il y a Erwin, qui est a suivi une formation en gestion de l’information et bibliothéconomie. De plus, il a beaucoup d’expérience en bibliothèque de musée

La directrice aussi, Maria est spécialisée, car elle a fait des études de muséologie et avait déjà travaillé dans d’autres musées maritimes et y a donc acquis beaucoup d’expérience.

Leur travail est très vaste, comme celui de tout bibliothécaire, mais il est également très spécialisé via la localisation les collections, les missions de cette bibliothèque.

Collection et gestion du catalogue

Essayons maintenant de voir un peu plus en détail ce qu’il en est du fonds de la Bibliothèque du Musée Maritime National. Cette bibliothèque conserve la plus importante collection sur l’histoire maritime des Pays-Bas, et l’une des plus importantes au monde. En tout, cela fait plus de 60 000 documents, dont des œuvres précieuses datant d’il y a plus de cinq siècles ! La bibliothèque du Scheepvaart Museum possède également une vaste collection de cartes et de descriptions d’expéditions maritimes, allant du XVe au XIXe siècles. Enfin, on y trouve également un très grand fonds de monographies sur les techniques de navigation à travers l’histoire, ainsi qu’un large choix de périodiques spécialisés avec des titres qui remontent au XVIIIe siècle.

Alors comment fait-on pour gérer ces documents ? Pour la gestion du catalogue, la bibliothèque utilise le SIGB Adlib library, de la société Axiell. Il s’agit d’un logiciel spécialisé en gestion de données de musées, bibliothèques et archives. Le catalogage et l’indexation doivent se faire selon une norme spécifique et en coordination avec les pratiques d’autres Musées Maritimes des Pays-Bas. En ce sens on a récemment commencé à utiliser la norme RDA : Resource Description and Access, ou en français Ressources : description et accès. C’est une norme de catalogage conçue en 2010 par les anglo-saxons pour l’utilisation dans des bibliothèques, musées et archives. En outre, il y a un projet en cours pour la création d’un thésaurus. Parmi les spécificités du catalogue, soulignons l’existence d’un champ d’autorité concernant les noms des bateaux.

Interface de recherche de la plate-forme Maritiem Digitaal. (Capture d’écran.)

Le résultat de ce travail est mis à disposition du public sur la plate-forme en ligne Maritiem Digitaal. Cette plate-forme multilingue existe depuis 2002 et fonctionne en fait comme l’interface OPAC d’un grand catalogue commun réunissant les catalogues d’une vingtaine de musées maritimes aux Pays-Bas, mais aussi en Belgique et en Angleterre — c’est le cas du National Maritime Museum de Greenwich et du MAS, à Anvers. Le site Maritiem Digitaal permet donc de faire des recherches avancées dans les collections du Musée Maritime National d’Amsterdam, que ce soit dans les collections générales du musée ou dans le fonds spécifique de la bibliothèque.

OKBN

L’OKBN est une association de bibliothécaire Néerlandais qui travaillent dans des institutions spécialisées surtout dans l’histoire des art visuels et de l’architecture. Et ce depuis 1996.

Les membres sont des institutions ou des membres privés , spécialistes de notre métier, et qui ont un intérêt pour ces spécialités. Les institutions sont des bibliothèques universitaires et muséales principalement, mais aussi des bibliothèques d’académie d’art.

Cette association organise des réunions, des ateliers, des colloques sur des sujets lié à la bibliothéconomie spécialisée (le catalogage, les politiques d’acquisition…). Leur but est de partager aux maximum les connaissances et expériences de chacun.

Rappel de la thématique

Comme vous l’aurez compris, notre article thématique se penchait sur les bibliothèques de musées, leurs spécificités, les missions, les publics, les outils.

Bibliographie

ADLIB INFORMATION SYSTEMS. Adlib Library Lite User Guide A4 [en ligne]. 2009. [Consulté le 22 avril 2020]. Disponible sur le Web : <https://documentation.axiell.com/alm/Adlib/documentation/English/user-guides/Adlib%20Library%20Lite%20User%20Guide%20A4.pdf>

BIBLIOTHEEK VAN HET SCHEEPVAARTMUSEUM. Onderzoekgids [en ligne]. In Het Scheepvaartmuseum. Het Scheepvaartmuseum Amsterdam. Modifié le jeudi 16 mai 2019 [consulté le 25 mars 2020]. 19 p. Disponible sur le Web : <https://www.hetscheepvaartmuseum.nl/sites/default/files/2019-05/HSM-Guide-DEF.pdf>

Entretien avec Madame Marja Goud, bibliothécaire-documentaliste, directrice de la Bibliothèque du Musée Maritime National d’Amsterdam. Réalisée le 10 avril 2020. -HET SCHEEPVAARTMUSEUM. Collectieplan : kennis en collecties delen. Amsterdam : Scheepvaartmuseum, ca 2017. [Consulté le 15 avril 2020]. 19 p. Disponible à l’adresse :<https://www.hetscheepvaartmuseum.nl/sites/default/files/2018-02/Collectieplan_HetScheepvaartmuseum.pdf

KOOT, Geert-Jan. Museum librarians as information strategists. Inspel: international journal of special libraries : official organ of the IFLA Division of Special Libraries. 2001, Vol. 35, no 4, p. 248‑258.

NAVARRETE HERNÁNDEZ, Trilce. A history of digitization: Dutch Museums [en ligne]. Amsterdam : Univ. of Amsterdam, 2014 [consulté le 10 avril 2020]. ISBN 978-94-6182-516-2. Disponible sur le Web <https://pure.uva.nl/ws/files/2134126/153705_Thesis_1_.pdf>

RDA STEERING COMMITEE. RDA steering commitee [en ligne]. 2019. [Consulté le 22 avril 2020]. Disponible sur le Web : <http://www.rda-rsc.org/> -Resource Description and Access [en ligne]. Wikipedia.  2020 [Consulté le 22 avril 2020]. Disponible à l’adresse : <https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Resource_Description_and_Access&oldid=951557373>